Vous êtes travailleur indépendant? Prenez une assurance en ligne!

Depuis quelques années on assiste à un développement important du travail freelance dit également travail indépendant. Pour accompagner l’évolution et la croissance de ce type de statut, de nombreuses compagnies d’assurance, se mettent en diapason en proposant des couvertures adaptées.

Quelle protection pour le travailleur autonome ?

assurance-travailleur-a-domicile

Si vous êtes un travailleur indépendant vous avez la possibilité de profiter des garanties offertes par une assurance adaptée à votre statut proposant plus de protection qu’une assurance habitation qui ne couvre que la partie privée. Alors qu’une assurance de travailleur autonome couvre également votre activité professionnelle.

assurance travailleur autonome

Lorsqu’un sinistre se déclare, une assurance de travailleur autonome permet de couvrir l’activité de l’assuré et même la perte de revenus. Ainsi il peut se faire assuré les outils de travail, le matériel informatique, les documents entre autres. Une telle protection couvre également les sinistres causés par le vol, le vandalisme, ou l’incendie, de surcroit l’assuré peut ajouter à son contrat d’assurance quelques garanties complémentaires qui peuvent s’avérer fort utiles en cas de sinistre. C’est le cas de la garantie contre la perte d’exploitation et de revenus survenant à la suite d’un sinistre couvert. A titre d’exemple en cas d’incendie, l’assuré peut se trouver dans l’obligation de reloger son activité ailleurs ce qui se traduit par des frais supplémentaires pouvant être dédommagés si l’assuré a prévu cette garantie dans son contrat d’assurance.

Il est possible de garantir également les comptes clients, les honoraires et les documents professionnels. En effet, la perte de documents, des encaissements et des honoraires professionnels peuvent être assurée par une garantie particulière à la demande du travailleur indépendant pour être en mesure de rétablir sa situation financière et de reprendre son activité. Enfin le travailleur peut faire la demande d’une protection pour le vol et le détournement causés par des employés ou toute autre personne derrière une effraction, ou une action frauduleuse portant préjudice à l’assuré.

Comment souscrire à une assurance pour travailleur autonome ?

Assurance travailleur indépendant

Pour souscrire à une assurance pour travailleur autonome il faut avoir en premier lieu une assurance habitation et surtout installer son bureau à domicile. L’assuré peut ajouter les garanties supplémentaires à son contrat d’habitation sinon sa protection peut faire l’objet d’un contrat distinct. D’ailleurs cette assurance couvre les équipements et les biens à usage professionnel et elle garantit leur transport et leur déplacement, en plus de la protection de la matière première et les produits finis en rapport avec l’activité exercée. De même elle assure les dossiers, les logiciels et le matériel de travail dans la limite du plafond convenu dans le contrat d’assurance. Il est à souligner que si le contrat d’habitation offre une couverture tous risques, les biens de l’activité professionnelle sont couverts au même titre que les biens personnels par cette assurance.

soumission assurance travailleur autonome

Ce qu’il faut retenir c’est que le contrat d’assurance pour travailleur autonome comprend évidement la responsabilité civile, mais aussi la protection des biens en plus des garanties supplémentaires qui peuvent être choisies par l’assuré et ce en fonction de ses besoins et de l’activité exercée. La présence de l’assurance responsabilité civile permet à l’assuré de disposer d’une couverture en cas de dommages causés involontairement à autrui en dehors de l’exercice de l’activité professionnelle. Cependant il faut rester vigilant par rapport aux exclusions à l’instar de la manipulation de produits dangereux, les dégâts liés à la réalisation de la prestation, ou l’acceptation d’assumer la responsabilité professionnelle vis-à-vis des clients de l’assuré. Si le travailleur indépendant utilise un véhicule dans l’exercice de son travail, il est tenu de le déclarer à son assureur avec à l’appui le kilométrage annuel et les sinistres antérieurs.